mercredi 11 juillet 2012

L'Automne des eucalyptus de Muryel Sarrazin



Résumé :
C’est dès l’âge de 3 ans que la petite Anne reçoit la révélation de la lumière intérieure, de cette étincelle qui illumine l’intime qui est en chacun d’entre nous. La magie de l’ami imaginaire, mais est-il vraiment fruit de son imagination – avec lequel elle apprend à lire la nuit et à partager ses aventures et ses rêves. à 11 ans, elle se réfugie dans la poésie et enfin confie à son amie la vie de cette entité si réelle et si illusoire pour le commun des mortels.
Nous sommes en Corse, où la beauté de la nature et la pureté de l’air transportent dans un monde parfois surnaturel. L’auteur vit sur cette terre magique l’expérience du voyage intérieur qui laisse entrevoir ce qu’il y a de l’autre côté du miroir. Ode à la liberté, cette histoire fascine autant que l’île de Corse.

Mon avis :
Tout d'abord, je remercie Les agents littéraires qui m'ont envoyé ce livre. Le résumé de ce livre m’intriguait un peu car on se demande directement quel est cet ami imaginaire ? Je pensais que le petit garçon allait être le principal sujet du livre car Muryel Sarrazin l’évoque dans le résumé. J’espérais donc en découvrir un peu plus sur l’ami d’Anne mais malheureusement ça n’a pas été le cas. En effet, en lisant le résumé, on peut croire que l’auteur va nous raconter tout au long d’une livre, l’histoire d’une petite fille et je me suis rendu compte qu’elle nous emmenait dans une autre direction car on apprend très peu de choses sur  l’enfance d’Anne et je trouve cela dommage. Son enfance et sa vie d’adulte sont très vite résumées jusqu’à ce qu’elle rencontre Paul puis ensuite Marc. J’espérais vraiment que cette histoire allait me fasciner et je pensais qu’il y aurait une petite touche de surnaturel avec l’arrivée de son ami imaginaire mais j’ai été plutôt déçue de cette lecture. Par contre, je trouve l’écriture de l’auteure très belle, très poétique et elle nous transporte facilement dans le lieu de l’action. J’ai beaucoup aimé la façon dont elle décrit la Corse et elle m’a donné envie de découvrir cette terre. Concernant la couverture, je trouve qu’elle est trop enfantine, ce livre concerne plus les adultes, même si elle reste dans l’esprit du livre j’aurais préféré voir un beau paysage de la Corse.

« On croit que l’amour est une évidence, qu’il nous attend à chaque coin du jour, mais non, l’amour c’est d’aimer et d’être aimé »
Ma note :                                           
2.5/5

A savoir :
* L'Automne des eucalyptus est inspiré d'une histoire vécue.

25 commentaires:

  1. Réponses
    1. Bonjour,
      J'accepte la critique quand elle est justifiée et dans le cadre du récit.
      Si vous le désirez, ainsi qu'à tous ceux qui réagissent sur ce blog, je vous envoie mon roman en PJ et je serai heureuse d'avoir ensuite votre critique.
      Je ne suis responsable en rien du résumé; ce n'était pas celui que j'avais envoyé... Mais au moment du BAT, j'ai vécu un deuil.
      Voici mon mail: libertavy@hotmail.fr
      Bonne journée à vous.
      Muryel

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Bonjour,
      Si vous voulez je vous l'envoie en PJ et vous viendrez ensuite donner votre ressenti.
      Je sais qui se cache derrière cette critique adroite et "mitigée" et je compte déposer plainte contre l'auteur de ce blog.
      J'accepte les critiques, les bonnes, les mauvaises aussi à condition qu'elles ne soient pas injustifiées et données afin de détruire un livre et l'auteur surtout.

      Supprimer
  3. Ton avis et ta note ne me donne pas fort fort envie de lire ce livre :S

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      J'accepte la critique quand elle est justifiée et dans le cadre du récit.
      Si vous le désirez, ainsi qu'à tous ceux qui réagissent sur ce blog, je vous envoie mon roman en PJ et je serai heureuse d'avoir ensuite votre critique.
      Je ne suis responsable en rien du résumé; ce n'était pas celui que j'avais envoyé... Mais au moment du BAT, j'ai vécu un deuil.
      Voici mon mail: libertavy@hotmail.fr
      Bonne journée à vous.
      Muryel

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Bonjour,
      J'accepte la critique quand elle est justifiée et dans le cadre du récit.
      Si vous le désirez, ainsi qu'à tous ceux qui réagissent sur ce blog, je vous envoie mon roman en PJ et je serai heureuse d'avoir ensuite votre critique.
      Je ne suis responsable en rien du résumé; ce n'était pas celui que j'avais envoyé... Mais au moment du BAT, j'ai vécu un deuil.
      Voici mon mail: libertavy@hotmail.fr
      Bonne journée à vous.
      Muryel

      Supprimer
    2. Ma critique est totalement justifiée car j'ai lu le livre et j'ai retranscrit ce que j'ai éprouvé lors de cette lecture. Je pense avoir une ouverture d'esprit assez large, en effet j'aime tout les genres de livres mais celui-ci ne m'a pas plus convaincu. Mais vous pouvez, en effet, envoyer à mes lecteurs votre livre ainsi, ils pourront se faire une meilleure idée.

      Supprimer
    3. Bonsoir,
      J'accepterais votre critique si elle était appuyée sur un aspect purement littéraire.
      Vous affirmez qu'elle est justifiée mais vous "descendez" mon livre en flèche influençant des lecteurs qui de ce fait ne le liront point! Je vous remercie donc!
      Parce que vous vous attendiez à une autre histoire!
      Avouez que vous avez une approche assez curieuse!
      Vous vous improvisez "critique littéraire", mais vous lisez une œuvre en espérant à l'avance qu'elle corresponde à l'idée que vous vous en faites?
      Je n'y suis pour rien si vous préférez les histoires purement mystiques! Et je vous ferai remarquer que le surnaturel reste présent tout au long de ce livre.
      Votre conclusion:
      "Concernant la couverture, je trouve qu’elle est trop enfantine, ce livre concerne plus les adultes, même si elle reste dans l’esprit du livre j’aurais préféré voir un beau paysage de la Corse." Oui, heureusement que vous vous êtes aperçu que ce livre concernait "plus" les adultes! (Vous êtes comique!) et si vous préféré voir "un beau paysage corse", je vous invite à acheter un livre de photos relatif à la Corse! Excusez-moi, mais je suis effarée combien une imbécile de votre espèce détient le pouvoir de détruire un livre! Je vous informe que des écrivains corses l'ont salué. Les critiques de certains concernant des aspects précis sont constructives et je les ai acceptées.Quant à la couverture, elle représente l'enfance, le chat, les ruines vers où l'enfant rapporte la vie. Vous n'avez rien saisi mais vous "préférez un paysage corse"! Comme si mon livre parlait de ce pays uniquement! Si donc vous racontez une histoire qui se passe en Beauce, obligatoirement, vous souhaiteriez un champ de blé?
      Je vous demande simplement de supprimer votre rubrique concernant mon livre.
      Je suis certaine que votre mauvaise critique a été influencée ...
      Alors, je vous prie de supprimer toute la page correspondant à "L'Automne Des Eucalyptus" et nous en resterons là.
      Dans le cas contraire, je déposerais plainte et demanderais QUi vous a fait parvenir mon livre et dans quel but?

      Supprimer
    4. Je suis profondément désolé que ma critique vous blesse autant ! Je ne pensais pas en arrivé là ! Je suis encore jeune et je donne mon point de vue qui est certainement pas celui que vous attendez ! J'en suis réellement désolé que nous en soyons arrivé là et je ne comprend pas pourquoi vous voulez porter plainte ! Surtout que nous sommes dans un pays où l'expression de chacun est totalement libre ( à part des injures ou autres pouvant blesser mais je n'ai pas utilisé de grossièreté). Ce livre m'a été envoyé par les agents littéraires et je les remercie car ils m'ont fait découvrir ce livre. Je veux bien retirer ma page mais dans la vie il faut savoir accepter les critiques bonnes ou mauvaises.
      Cordialement

      Supprimer
  5. Bonjour,
    Je suis l'auteur de ce livre. Ce n'est pas moi qui en ai fait le résumé, et j'étais peu satisfaite. La couverture aussi est contraire à ma demande. Mais j'ai fini par accepter car à chaque refus je devais attendre un mois encore :)
    L'histoire est vraie.
    J'avoue que c'est la toute première mauvaise critique que je lis et je vous en laisse seul juge.
    J'ai ouvert une page sur Facebook qui s'appelle comme le titre.
    Je n'ai pas compris ce résumé mais il sera changé dans de prochaines éditions.
    Beaucoup l'ont aimé, de tous les âges, de tous les niveaux sociaux. Il a été écrit pour ma fille et envoyé aux éditeurs par son ami qui en a été bouleversé. Avec mon autorisation, bien sûr.
    Bonne soirée à vous tous
    Muryel Sarrazin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La société des écrivains n'est pas une maison d'édition mais un simple imprimeur qui publie tout ce qu'on lui envoie. Aucun intérêt, donc. Désolé.

      Supprimer
    2. La société des écrivains possède plusieurs branches. Mon livre a été édité sans que j'aie à payer plus que la maquette, soit le tiers de ce que j'aurais payé si cet éditeur n'avait pas accepté.Essayez de vous faire éditer et revenez! J'ai choisi cet éditeur car le pourcentage reversé par livre est de 20% au lieu des 4% que Flammarion me proposait avec un contrat serré qui ne me laissait plus propriétaire de mes droits!
      ( Flammarion a accepté mon livre en seconde lecture mais me demandait de changer le titre et de rallonger des parties que je ne trouvais pas utiles dans le contexte de cette histoire puisqu'il a été écrit dans un but précis.

      Supprimer
  6. Suite: L'Automne Des Eucalyptus
    Voici un peu ce que moi j'avais dans le coeur :
    "Bonjour à vous qui passez par là.
    Ne vous fiez pas à la couverture, ni à ce que mon éditeur a écrit. Comme l'ordonne un ami corse: "Taisez-vous et lisez!"
    J'aurais voulu une couverture en noir et blanc avec les larmes de la Corse (son peuple) et la beauté de la lumière qui passe dans la tristesse et la transfigure en un hymne à la liberté.

    Je voudrais, avec ce livre, vous dire que je vous aime, que je vous connais, que je voudrais être des vôtres. Ne rien prendre mais donner. Car vous m'avez sauvée de tant de perditions et de chagrins.
    De votre peuple j'ai croisé des êtres exceptionnels qui ignorent leur beauté d'âme. S'il y a des imbéciles, je les ignore et ils m'ignorent... Je ne parle pas d'eux, ils tomberont au fond du vide des années et l'Histoire les oubliera.
    Ce livre, c'est mon histoire. Je l'ai gardée plus de trente ans parce que je ne parvenais pas à en parler et aussi pour ne pas être accusée. Merci de le lire, merci de le prêter. Ce que j'avais à dire est écrit. Ce qui n'est pas écrit, je ne le dirai jamais. Merci à vous qui êtes passés par là."

    Muryel Sarrazin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, je trouve la critique pas si mauvaise que cela, car Léa semble avoir aimé le style et cela a suscité son interêt pour cette terre de Corse si belle et si généreuse...Elle semble en effet déçue par une histoire à laquelle elle ne s'attendait pas, mais a eu plaisir à le lire, jusqu'au bout...c'est pourquoi je trouve la note un peu sévère...le meilleur moyen de se faire une opinion, c'est encore de le lire...Après, on peut en parler...Pour ma part, il m'a ému, j'ai ressenti des émotions intenses, et il est de ces livres, qui une fois fini, continue de se promener dans votre tête... Régis B.

      Supprimer
    2. Je trouve que la note descend mon livre en flèche et sa critique à côté de la réalité.

      Supprimer
  7. Cette roman c'est quelque chose qui reste dans ma memoire, j'ai lu ce roman sur le bateau qui m'ammenè en Corse, c'etait une lecture plein d'emotion! j'ai trouvè l'histoire tres emouvant et tout bien ecrit avec experience litteraire, felicitations Muruyel Serrazin!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci cher lecteur.
      Je suis Muryel Sarrazin.
      J'espère que vous me contacterez.
      Muryel

      Supprimer
  8. la note est tres sévère.... j'ai lu et j'ai été émue, ce livre m'a transporté dans cette belle Corse, de la lutte menée pour la liberté de la Corse, cette belle histoire d'amour, cette pluie de larmes je ne suis pas ressortie indemne de cette si bouleversante histoire je suis désolée que certains et certaines ne se fasse une opinion ....que la note de Léa cette note ne veut rien dire.... Léa n''a pas aimé... dommage. il faut le lire ce livre et faire sa propre opinion. bravo Muryel Sarrazin.... ce livre je l'ai adoré .....

    RépondreSupprimer
  9. Le personnage imaginaire est bien present tout au long du recit, il en est meme la piece maitresse mais pour le voir il faut une sensibilite...Lea a envi daller en corse apres la lecture de lautomne des calyptus? Ce nest pas ici l'objectif de lauteur...bien loin des revues touristiques! Anne nous guide a travers des chemins ou seuls les etres qui pretent une sensibilite, une quete de sens , une recherche dhumanisme peuvent comprendre...oui on y reconnait les senteurs, les paysages de la corse mais on y sent aussi lame corse, cette emprunte indelebile que cette ile peut graver dans votre coeur. Cest lhistoire dune rencontre, le recit dune bride de vie pourtant si intense, cest lhistoire de la profondeur des sentiments. De ces recits qui vous emportent et vous submergent.Des les premieres lignes, ous sommes transportes dans lhistoire d'Anne et accompagnons chaque pas, chaque emotion et ce partage donne un sens alors dans sa propre quete. Je recommande sa lecture. Dailleurs jaime beaucoup la couverture qui symbolise bien le recit.
    ema

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne cherchais pas dans ce livre des paysages Corses , dans ce cas je fais sur google et je tape : "paysage corse". je disais juste que comme la nature est présente dans le livre et a quelque chose de symbolique, j'aurai aimé retrouver ceci sur la couverture. Mais tant pis, ce n'est que mon avis personnel et je vous demande de la respecter comme je respecte la votre.

      Supprimer
  10. Automne des Eucalyptus. Le Eu a disparu! Ema

    RépondreSupprimer
  11. Je trouve Muryel très agressives envers Léa, sa note n'est pas catastrophique et l'avis donné est argumenté. De plus il se termine sur une critique extêmement positive. Il faut savoir écouter les critiques négatives qui sont parfois constructives.
    Je ne pense pas que l'avis de Léa soit si préjudiciable à la vente de ce livre puisqu'elle explique qu'elle s'attendait à un autre type de récit. La personne qui achète le Da Vinci code en espérant que ce soit une bio de Léonard De Vinci peut être déçu mais cela ne signifiera pas pour autant que le livre soit mauvais. Comme cela à déjà été dit chacun doit le lire pour ce faire son idée.
    Je comprendrais votre colère si la critique était: Ce livre est nul et pénible à lire... Mais ça n'est pas le cas et je trouverai ridicule de faire un procès. Vive la liberté d'expression et la tolérance.
    Pour ma part, je trouve le style très agréable mais trop descriptif à mon goût pour un roman. Je pense que Muriel pourrait utiliser sa talentueuse plume pour écrire un recueil de poésies ou de courtes nouvelles.

    RépondreSupprimer