dimanche 30 septembre 2012

Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll


Résumé :
Assise au bord de la rivière, Alice s'ennuyait un peu quand soudain, venu de nulle part, surgit un lapin blanc pressé de regagner son terrier. N'hésitant pas à le suivre, Alice pénètre dans monde de prodiges et de menaces qui n'est autre que le royaume de l'enfance. Et voici le chat de Cheshire à l'étrange sourire, la terrible Reine de Coeur, le Chapelier fou et le Lièvre de Mars, la Fausse Tortue et le Valet-Poisson...

Mon avis :
J’ai profité du challenge Disney pour découvrir ce petit conte que j’appréciais énormément lors de mon enfance (même s’il m’effrayait quand même) et je fus saisie de nostalgie en le lisant. Car qui n’a jamais rêvé de se trouver au pays des merveilles ? Dans ce monde où l’imagination prône ? Je redoutais que soit trop enfantin mais ce livre peut être abordable pour n’importe quelles générations. Que ce soit pour les plus jeunes qui aimeront découvrir avec plaisir cet univers ou pour les  adultes qui comprendront  les divers jeux de mots  parfois délirants, ainsi que le contexte historique ! Je pense que tout le monde connaît les aventures d’Alice ? Mais un petit rappel peut nous faire que du bien ! C’est donc l’histoire d’Alice, une petite fille, voyant un lapin blanc qui parle et qui possède une montre, on entre tout de suite dans l’excentricité de l’auteur, décide de le suivre. Elle se retrouve plongée au beau milieu du pays des merveilles. Là-bas elle rencontre des créatures étranges (dont la chenille et le chapelier fou) et change de taille au gré de ce qu’elle mange et boit : des petits biscuits ou encore des liqueurs douteuses. Le lecteur est entrainé dans un monde plus que loufoque avec des personnages hauts en couleurs et plus farfelus les uns que les autres. Pour moi, la fin est arrivée trop rapidement, j’aurais aimé que le retour à la réalité soit moins direct. Cet  univers se situe entre rêve et cauchemar : on se sait plus où on est, on est perdu comme la petite Alice ! Le livre est court et les chapitres sont brefs donc la lecture passe très vite (idéal pour les pannes livresques). Pour l’époque, Lewis Carroll a beaucoup d’imagination et je pense qu’il faut aussi avoir un petit brin de folie pour raconter une histoire pareil ! Petit ou grand, vous aimerez ce conte burlesque et magique !

« Eh bien, j’ai souvent vu un chat sans sourire » pensa Alice ; « mais un sourire sans chat ! C’est la chose la plus étrange que j’aie jamais vue dans toute ma vie. »

Ma note :
4 /5

A savoir :
§ Edition : Pocket            § Prix : 1,50 euros       § Pages : 125
 § Suites ? : "Alice de l'autre côté du miroir"      § Autres livres ? : "La chasse au snark"
 § Film ? : Le dessin-animé de Disney et le film de Tim Burton
    


Le dessin-animé:

Le film :

lundi 3 septembre 2012

C'est lundi que lisez-vous (3) + blabla rentrée

 
J'ai lu :
L'école des femmes de Molière
Pauline d'Alexandre Dumas
Sexe,diamants et plus si affinités .. de Lauren Weisberger
Le blé en herbe de Colette
 
Je lis :
Alice au pays des merveilles
 
Je lirais :
Les secrets de l'immortel Nicolas Flammel, tome 3 : l'ensorceuleuse de Michael Scott

dimanche 2 septembre 2012

Le blé en herbe de Colette


Résumé :
Phil,16 ans, et Vinca, 15 ans, amis de toujours, passent tous leurs étés en Bretagne. Tout naturellement, l’amour s’installe entre ces deux complices inséparables, un amour qui grandit plus vite qu’eux. Et cet été-là, Vinca et Phil découvrent leurs différences et leurs incompréhensions. L’insouciance, la confiance font alors place à la souffrance et à la trahison. Ces amours adolescentes révèlent à Vinca et à Phil ce qu’ils sont désormais et ne seront  jamais plus. Et ces vacances s’achèvent sur un adieu à l’enfance, amer et nostalgique.

Mon avis :
Colette est une auteure dont je n’avais jamais lu de ses livres, alors j’ai voulu me lancer dans son univers qui au premier abord, à travers d’autres chroniques que j’ai lues sur ce livre, me semblait touchant, sensible et émouvant et je suis ravie de le confirmer. En effet, elle a une écriture très douce, très poétique qui vous laisse bercer tout simplement dans son histoire. L’histoire en elle-même me paraissait plutôt bien. On suit Vinca et Phil, deux adolescents qui passent leurs vacances d’été en Bretagne (région d’où je passe moi-même mes vacances et qui me laisse nostalgiques donc c’est un bon début pour ce livre) et qui découvre petit à petit qu’il y a plus que de l’amitié entre eux. Je trouve que leurs sentiments sont légèrement ambigus tout au long du roman, on n’en sait pas plus sur l’avancement de leur relation notamment quand une mystérieuse jeune femme d’une trentaine d’années (surnommée « La dame en blanc ») fait son apparition, on se doute qu’elle va bouleverser leur quotidien et notamment qu’elle va exercer sur Phil une attirance très forte physiquement. Tout ceci va bouleverser leurs émotions et mettre en péril leur relation privilégié. Ce que je regrette dans ce livre c’est que l’histoire aurait dû être plus explicatif, on a du mal à comprendre certaines phrases qui nous obligent à relire certains passages dont le sens nous échappe. Selon moi je trouve que le point de vue est centré sur Phil, laissant Vinca de côté, j’aurai bien aimé en savoir un peu plus sur ces réels sentiments envers Phil. Ce roman a été une bonne découverte pour moi et il me tarde de lire d’autres livres de cette auteure.
" Toute leur enfance les a unis,l'adolescence les sépare"

Ma note :
4/5

A savoir :
*D’autres livres de Colette : « Chéri », «  La fin de chéri ».
*« Le blé en herbe » a été adapté au cinéma et a obtenue le grand prix du cinéma Français.

Petit extrait du film :