samedi 4 janvier 2014

Le Marionnettiste de Didier Hermand

Résumé :
A Venise, David croise le regard d'une mendiante assise sur les marches d'une église. Adèle passe sans la voir, sans même la regarder. Elle veut savourer pleinement avec David la magie de cette ville qui symbolise l'amour...De retour à Paris, obsédé par le regard de la vieille femme, David disparaît... Chantage ? Enlèvement ? Assassinat ?...Parallèlement, Luminita, une jeune Rom de seize ans, disparaît elle aussi. Les deux enquêtes sont-elles liées ou s'agit-il d'une simple coïncidence ?...Entre folie, romance et poésie, Didier Hermand brise nos chaînes, nous entraîne au rythme d'un violon tsigane, dans une chevauchée exaltée et enivrante. Il balaie la raison, nos préjugés et nous plonge dans l'univers parallèle des marginaux dont le mode de vie échappe totalement à notre logique. L'auteur signe ici son septième roman et c'est un véritable bonheur de suivre sa caravane !...

Mon avis :
Tout d’abord, je remercie les éditions Atria pour l’envoi de ce livre. C’est assurément la couverture et le résumé qui m’ont attiré dans ce roman ! Je voulais absolument connaître l’histoire qui promettait vraiment d’être intéressante. On suit pas à pas une jeune femme, Adèle, qui cherche désespérément son amoureux David avec qui elle vit depuis bien longtemps déjà. Elle ne comprend pas sa disparition subite, on s’inquiète donc avec elle du sort qui lui est arrivé : meurtre, enlèvement ou tout simplement une disparition volontaire. Parallèlement à sa quête de la vérité, nous découvrons le journal intime de David qui nous raconte ses secrets et permet de répondre petit à petit aux questions incessantes sur sa disparition soudaine. J’ai beaucoup aimé suivre David dans son monde à lui, très différent de celui d’Adèle, le sien est beaucoup plus poétique, bucolique dans la manière dont il nous conte son histoire, malgré qu’il nous met tout de même face à d’autres réalités, notamment sur la vie des Rom. Lors de son voyage à Venise avec Adèle, il est revenu transformé, changé à cause du regard porté sur une vieille femme, depuis il s’intéresse aux Roms, mais surtout à Luminita une très belle jeune fille qui comme lui va disparaître sans laisser de trace. De jour en jour, Adèle découvre d’autres facettes David, et se rend compte qu’elle ne le connaissait pas si bien que ça. Son doute est permanent, elle remet en cause toutes ces années d’amours passées avec lui, mais elle ne peut renoncer à le retrouver. L’auteur nous amène dans un monde très différent de ce que l’on connait réellement, j’ai apprécié de découvrir la vie des gens du voyage. Luminita est une jeune fille très mystérieuse, tous ce qui l’entoure ne sont que magie et rêve, elle nous ensorcelle dans son petit monde et nous invite à la suivre. Cette lecture est tellement enivrante  que je n’ai pas vu les pages défilées.  Ce n’est pas forcément le genre de livre que je lis, en effet dans celui-ci il n’y a pas beaucoup d’actions, l’auteur s’est beaucoup plus basé sur la poésie qui nous envoûte dans son histoire mais aussi les informations données sur les Tsiganes permettent de découvrir une autre façon de vivre, un nouveau monde. Tout le long de l’histoire, je m’interrogeais sur le titre du livre et c’est vers la fin que nous découvrons pourquoi l’auteur a choisi cette appellation qui correspond à merveille à l’ambiance du livre.

« Un désir assouvi n'est plus un désir. S'il s'évapore parfois en laissant place au bonheur escompté, cette illusion ne dure jamais longtemps, elle est aussi éphémère que l'envie qui l'a fait naître. »

Ma note :
3.5/5

A savoir :
                                        §Edition : Atria        §Pages : 316        §Prix : 18€   
                                                             §Site : http://www.editionsatria.com/



2 commentaires:

  1. Je ne connaissais ni l'auteur ni le roman, mais ton avis me donnes très envie de le lire et découvrir cette histoire.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, bonsoir.
    Je vous retrouve pour une nouvelle newsletter constituée de deux nouvelles chroniques. L’une d’elle est un livre qui fait beaucoup parlé en ce moment. Il s’agit du pays des contes de Chris Colfer : http://unemalledeslivres.blogspot.fr/2014/01/le-pays-des-contes-de-chris-colfer.html
    Comme vous le verrez j’ai beaucoup aimé tout comme les petits livres de la bibliothèque de Poudlard de J.K Rowling : http://unemalledeslivres.blogspot.fr/2014/01/la-bibliotheque-de-poudlard-de-jk.html
    Ce sera tout pour aujourd’hui. Je pense bientôt finir mon livre en cours et commencer un livre de littérature jeunesse très vite aussi donc vous aurez surement un NL ce week-end ou lundi. N’étant plus en partiels j’espère retrouver un rythme de lecture un peu plus soutenu qu’avant ^^. D’autant que je me suis promis (comme les-lectures-de-Sev) de finir des sagas et que ça me fais un sacré nombre de livres à lire. Ah oui parce que j’ai 60 sagas en cours. Et moi je pensais en avoir 44/46 ^^. J’ai un peu hallucinée hier soir en les comptants. Il faut donc que je m’y mette vite fait ! Enfin j’arrête mes bavardages maintenant.
    Je vous souhaite une bonne semaine et de bonnes lectures.
    Stéphanie.

    RépondreSupprimer