vendredi 11 juillet 2014

Nos étoiles contraires de John Green

Résumé :
                                                                                                                                                                Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature.
Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

Mon avis     
                                                                                                                                                                 Nos étoiles contraires est l’un des romans que je voulais absolument lire le plus tôt possible, vu son impact sur de nombreuses personnes. Par conséquent, je pense que le charme n’a pas totalement opéré car à force d’entendre les avis, l’histoire en boucle, je savais déjà à quoi m’attendre. Cependant, c’est tout de même avec une envie débordante que j’ai commencé ce livre. Pour être franche je n’ai jamais lu de romans ou même de témoignages concernant le cancer ou même toutes autres maladies, et je pense que ce livre est vraiment parfait pour commencer. L’émotion m’a submergée dès les premiers instants alors que l’histoire venait à peine de commencer ! J’étais fébrile à l’idée de lire Nos étoiles contraires et de connaître l’histoire personnelle d’ Hazel et Augustus.  Je ne pourrais pas dire quel est mon personnage favoris : chacun à sa personnalité seulement Augustus (surnommé Gus) possède cette folie, très étrange et unique, qui anime le livre et qui le fait vivre. Sans Gus, Hazel ne deviendrait pas cette personne forte. Le cancer passe  au second plan dans sa vie dès qu’elle fait la connaissance de Gus. En effet, il arrive à lui faire oublier et ils passent de très bons moments ensemble .Même si elle ne veut pas l’admettre immédiatement, elle est très attirée par lui : son charme atypique ne la laisse pas indifférente. L’auteur emploie l’humour pour nous parler du cancer et de toutes ses conséquences. Parfois, un petit rictus apparaissait au coin de ma bouche en lisant les répliques des trois amis : Hazel, Augustus et Isaac, ce dernier traversant également des périodes difficiles. Je pensais réellement être plus bouleversée par ce livre,  peut-être parce que j’en attendais tellement de ce roman ou encore parce que tout le monde en parle… je ne sais pas… Je n’ai pas versé de larmes, à part pour les dernières pages du livre, mais vraiment les dernières où  Augustus se lance à l’écriture. Un des personnages qui m’a beaucoup déplu est Monsieur Peter Van Houten, je le trouve tellement antipathique et insociable ! Il m’a outré lorsque Hazel et Gus lui ont rendu visite à Amsterdam : faire tout ce chemin pour le rencontrer n’est pas concevable pour moi. Lui aussi a eu un moment  très difficile dans sa vie, ce qui l’a rendu totalement invivable et lui donne cet air grotesque. Je préfère l’oublier ! Ce que j’ai le plus apprécié c’est le comportement d’Hazel  face à son cancer. Elle comprend que celui-ci ne la touche pas uniquement, mais également ses proches, et elle veut à tout prix les protéger et les préserver. Ce livre est tout de même beau même si c’est loin d’être un coup de cœur ! Par contre, je verrais le film en espérant qu’il soit fidèle au livre pour ne pas casser cette magie.

« Tu m'as offert une éternité dans un nombre de jours limités, et j'en suis heureuse. »

Ma note :
3.5/5

A savoir :
                   §Edition : Nathan         §Pages : 327       §Prix : 16.90€        §Film : Oui


4 commentaires:

  1. pas un coup de coeur pour moi mais une belle lecture qui m'aura fait versé quelques larmes ^^

    RépondreSupprimer
  2. Dans mon cas il s'agit d'un immense coup de coeur ! Je l'ai lu en anglais, ce qui a contribué au coup de coeur, je pense, puisque je n'ai lu que quelques pages en français et j'ai détesté .

    RépondreSupprimer
  3. Pas encore et pas encore vu le film et pourtant j'en ai très envie. Je pense qu'avec ce livre il faut vraiment se faire une opinion soi-même.

    RépondreSupprimer
  4. C'est un livre qui ne me tente pas, et le film non plus d'ailleurs...

    RépondreSupprimer